Devant les encouragements appuyés des nombreuses membres de mon fan club (quand même 2 réponses à ce post), je me vois dans l'obligation de poursuivre les fabuleuses mésaventures de Phillip Malraux, héros mal dégrossi, n'ayant pas (encore) trouvé son aboutissement.

Vous l'avais-je précisé, le scénar de Willy nous plongeait dans une ambiance aquatique. Ce qui n'est pas sans poser quelques problèmes à notre cher Phillip...

Aussi, le thème de ce post est-il très humide (ne voir ici aucune connotation sexuelle). S'il est facile pour vous de naviguer entre ces lignes, tracer des lignes qui sentent la densité marine m'a posé quelques questions sinon difficultés. C'était le cas pour cette ambiance :

(en couleur [1, 2]c'est encore plus blblllblbeabll hmf pffouuu - reprise de respiration). Heureusement, j'ai trouvé le papier sur lequel jeter l'ancre... La prochaine fois je vous présenterais Maria Epsilon (et peut être qu'il y aura un peu de sexe...ça c'est ce qu'on appelle du teasing...)

A très bientôt donc... moyennant vos encouragements évidemment! (mon dieu que je suis cabotin...et aussi en manque d'affection...)

A ceux qui savent lire entre les lignes, voici un petit challenge : utilisez le mot « sardonique » dans votre réponse de façon tout à fait naturelle et sans éveiller les soupçons des autres bloggeurs quant à la présence de cette encre ma foi bien sympathique…